Le président de la Vendée Militaire et le conseil d'administration vous souhaitent un saint et joyeux Noël, une bonne année, une bonne santé et le paradis à la fin de vos jours.

vendredi 16 novembre 2012

Andrezé, premier numéro des « Paroisses et Soldats de l’Armée vendéenne »

Vendée Militaire était encore une toute jeune association lorsque Dominique Lambert de la Douasnerie se lança dans la rédaction d'une nouvelle collection de monographies sur les paroisses vendéennes. Et c’est Andrezé qui inaugura ce long travail de recherches.  

Le projet s'est fait jour dès les premières années, dans la foulée des Veillées vendéennes organisées à travers les Mauges. Chacun de ces événements se préparait en archives afin de rassembler les informations sur l’histoire locale, puis de les confronter à la tradition orale si précieuse pour renouer le fil du temps.

Les chroniques, et les Veillées vendéennes qui les enrichissaient de nouveaux souvenirs collectés à cette occasion, ont naturellement conduit Dominique Lambert de la Douasnerie à les coucher par écrit pour préserver cette mémoire fragile. 

Le premier de ces cahiers des Paroisses et Soldats de l’Armée vendéenne, consacré à Andrezé, renoue avec les récits des Veillées. Il nous replonge dans ce vieux bocage impénétrable, ses landes, ses jachères, ses champs clos, ses étroits chemins percés de fondrières, ses bourgs animés où se côtoient le paysan et le tisserand. Il nous raconte les débuts de la Révolution, le grand hiver 1788-1789, les échos des premières réformes, la dérive d’un pouvoir livré aux délires des factions, et bientôt la grande insurrection vendéenne dressée contre la tyrannie. Il égrène le triste martyrologe de la paroisse (pages 42-43), mais aussi la liste des combattants (pages 63-85), ces valeureux gars des Mauges qui, à l’instar du Paysan vendéen de Chateaubriand (reproduit en pages 60-62), peuplent le Livre d’Or des Géants de la Vendée. 

D'année en année de nouveaux cahiers ont complété cette collection, offrant à la Vendée Angevine une incomparable documentation historique, et à ses paroisses la sauvegarde de leur mémoire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire