Le président de la Vendée Militaire et le conseil d'administration vous souhaitent un saint et joyeux Noël, une bonne année, une bonne santé et le paradis à la fin de vos jours.

samedi 23 février 2013

Ecrire la Révolution, 1784-1795 – Lettres à Pauline

À l'heure où la plupart des grandes maisons d'édition parisiennes se contentent de publier des livres sur des thèmes éculés, des rééditions de vieux succès, des ouvrages purement commerciaux (commémorations diverses, textes sur des sujets d'actualité parfois rédigés en quinze jours...), ou des prix littéraires distribués dans une toute relative transparence, les perles de lecture sont désormais à dégotter chez les éditeurs indépendants. 

Nous avons trouvé l'une de ces perles : les lettres envoyées par Gaston de Lévis à sa femme Pauline, entre 1784 et 1795. Sur fond d'histoire d'amour entre un homme et une femme à la fin du XVIIIe siècle, c'est toute la Révolution française que cet ouvrage permet d'aborder sous un angle nouveau. Gaston de Lévis est d'abord un grand voyageur, qui chemine par les mauvaises routes de l'Empire allemand, rencontre le roi de Prusse Frédéric II, visite Prague, Moscou, Saint-Pétersbourg… Ça, c'était sa vie d'avant, d'avant le 14 juillet 1789, date à laquelle il implore sa femme : « Partez tout de suite, je le désire, je le veux. » 

Gaston de Lévis siège aux États Généraux, à la Constituante, puis à l'Assemblée législative. C'est un modéré, admirateur de la monarchie parlementaire anglaise, fervent partisan de Mirabeau et des réformes qu'il préconise, tout en redoutant les dérapages qu'il sent imminents : « Pauvre France. Quel malheur le peuple se prépare. » Gaston est de tous les coups durs, comme la défense des Tuileries le 20 juin 1792 (Louis XVI coiffé du bonnet phrygien), la canonnade de Valmy (20 septembre 1792) à laquelle il assiste du haut du célèbre moulin, l'expédition avortée sur Granville (1793), l'odyssée de Quiberon (1795) qui se solde par un bain de sang. Sans cesse tiraillé entre ses idées tolérantes (il est un vrai fils des Lumières), son amour pour sa patrie et sa fidélité à son roi et à son Dieu, il est finalement le jouet des événements et rejoint les rangs des émigrés. Lorsque les premiers symptômes de la Terreur se font ressentir, c'est à contrecœur que Gaston prend les armes contre la France… 

Ces « Lettres à Pauline », soigneusement annotées et présentées par Claudine Pailhès, sont le témoignage poignant de l'état d'esprit d'un homme profondément honnête, emporté dans l'un des plus irrésistibles tourbillons de l'Histoire de France. Pour notre bonheur, il est particulièrement prolixe et ne cache rien à sa femme. Grâce à lui, nous savons donc tout... ou presque ! À lire impérativement ! 

Écrire la Révolution, 1784-1795 – Lettres à Pauline, par Gaston de Lévis, correspondance présentée et annotée par Claudine Pailhès
La Louve éditions, 576 pages, 27 euros


Cet ouvrage a fait l'objet d'une présentation dans l'émission Historiquement Show, présentée par Michel Field sur la chaîne Histoire, le 10 février 2012. En voici la vidéo : 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire