24 novembre 2017 veillée vendéenne à La Tourlandry animée par Dominique Lambert, foyer Saint-Vincent à partir de 20h.

lundi 30 décembre 2013

Ephémérides des 30 et 31 décembre 1793 – Petits échos de la Vendée angevine

L. Prudhomme, Dictionnaire des individus envoyés 
à la mort judiciairement, 
révolutionnairement et contre-révolutionnairement 
pendant la Révolution, 
particulièrement sous le règne 
de la Convention nationale, Paris, 1796.
- 30 décembre :

Les bleus se portent à Coron, puis à Chanteloup. Des Vendéens viennent de sortir de ce dernier bourg, "après avoir mis à mort dix à douze patriotes (...). Les rapports sur le nombres des insurgés varient depuis 300 jusqu'à mille ou douze cents".

- Le général républicain Legros occupe Saint-Florent.

- 31 décembre 

- Les administrations siégeant à Vihiers, se replient au ci-devant château de Vaillé, paroisse de Nueil.
- En cette fin de décembre 1793, 3 ou 400 rescapés de l'outre-Loire s'installent dans le segréen. Premier noyau de la chouannerie angevine. Ainsi Ménard dit Sans-Peur et Hodé dit l'Extermine sont signalés dans la région de Marans de de Loiré.

- Des angevins se portent vers la "prée" de Sainte-Gemmes où les attendent un spectacle ahurissant. Des centaines de cadavres de Vendéens jonchent le sol.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire