Prochaine journée vendéenne le samedi 21 octobre 2017 dans la région de Cholet. Restauration d'une croix, pose de plaque commémorative, veillée vendéenne... Retenez dès à présent cette date.

lundi 29 décembre 2014

Un timbre en l'honneur de Louis de La Rochejaquelein et du quatrième soulèvement vendéen

Timbre en l'honneur de Louis de La Rochejaquelein
  Nous vous présentons aujourd'hui notre nouveau timbre consacré à Louis de La Rochejaquelein, chef de l'Armée royale de la Loire, tué aux Mathes le 4 juin 1815. Soyez nombreux à acquérir ce timbre qui permettra notamment de faire connaître notre mouvement.

    Pour tous les Vendéens de cœur et d'esprit et pour tous les royalistes français, s'ouvriront bientôt les commémorations du quatrième soulèvement vendéen. Ce sera l'occasion de célébrer les belles figures de la campagne des Cent-Jours :
Louis et Auguste de La Rochejaquelein, frères de "l'Archange de la Vendée"; le comte Charles d'Autichamp, le comte de Suzannet, M. Charles-Henry de Sapinaud, M. de Saint-Hubert; les MM. Charette, neveux du célèbre chef du Marais; MM. Sébastien Cady et Jollivet, MM. de Cambourg, du Réau et de Romain, etc. Dans les Côtes-du-Nord : le comte de Pontbriand, MM. de Courson, de Carfort, de Lourmel, etc. Ailleurs MM. de Boishardy, Gabillard, Renaud, de Tregomain, le Marquis de Coislin, etc.
Et tant d'autres gentilshommes et simples batailleurs, que nous rencontrerons tout au long de l'année 2015.
La Vendée Militaire a établi un important programme de manifestations que vous découvrirez dans le n°111 de notre revue Savoir, à paraître au mois de mars. Soyons très nombreux à être présents sur le terrain pour montrer que la Vendée n'oublie pas et  n'oubliera jamais.
Dans dix-sept ans, en 2032, nous célèbrerons le 200e anniversaire de la dernière reprise d'armes, à laquelle participèrent certains de nos ancêtres, par estime et par amour pour la duchesse de Berry et du jeune duc de Bordeaux. Si à cette époque nous ne sommes pas plus nombreux, au moins que ceux qui célèbrerons le souvenir du soulèvement de 1815 soient toujours là. Accrochons-nous et haut les cœurs !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire