Prochaine journée vendéenne le samedi 21 octobre 2017 dans la région de Cholet. Restauration d'une croix, pose de plaque commémorative, veillée vendéenne... Retenez dès à présent cette date.

dimanche 31 mai 2015

le 14 juillet 2015 : Pèlerinage autour de Jacques Cathelineau

         Le premier pèlerinage organisé le 14 juillet en Vendée n'a pas eu lieu en 1993, comme l'a écrit récemment un blogueur, mais en 1989, c'est-à-dire quatre ans plus tôt. Ce jour-là, Jean Brochard conduisait un pèlerinage autour de Jacques Cathelineau, et la Vendée Militaire, guidée par votre serviteur, organisait un périple autour de "Monsieur Henri", Henri de La Rochejaquelein.
Rappelons que Jean Brochard avait adhéré à la Vendée Militaire dès sa création en 1976 (Nicolas Delahaye alias "Nicolas Stofflet" était bien jeune à cette époque-là), et qu'il anima pour notre association dix-sept veillées vendéennes, entre le 20 novembre 1976 et le 17 septembre 1978. Par la suite j'ai animé seul les veillées, parfois au rythme de deux (et même trois), par semaine.
La journée du 14 juillet 1989, obtint un grand succès, à Nuaillé, comme à Saint-Florent-le-Vieil, ainsi que le confirme le journaliste Jacques Boislève, dans un papier publié par le journal Ouest-France (15-16 juillet 1989). Jean Brochard  renouvela chaque année, cette journée avec plus ou moins de succès. Trop à dire sur ce sujet... De son côté, la Vendée Militaire organisa quelques pèlerinages, la plupart autour du Pin-en-Mauges, à l'occasion de l'anniversaire du rappel à Dieu de Jacques Cathelineau. Vous pouvez lire à ce sujet nos Lettres aux Amis de la Vendée Militaire. La publication de cette feuille s'arrêta lorsque la revue Savoir devint trimestrielle. 

Pélerinage le 14 juillet prochain.
         La Vendée Militaire a décidé de renouer, dès cette année avec la tradition du "pélé" du 14 juillet en Vendée. Avec la collaboration du Souvenir Chouan de Bretagne, nous vous proposerons dans les prochains jours un circuit autour de la vie de Jacques Cathelineau. Visite, notamment, des lieux prestigieux, mais aussi confidentiels, de l'histoire du premier généralissime de l'armée vendéenne. Nous espérons que vous viendrez très nombreux à ce pèlerinage.
Rappelons que la Vendée Militaire comptera 40 ans d'existence au mois de janvier prochain, et que son fondateur tomba dans le chaudron de la Vendée au mois d'octobre 1966, il y aura donc bientôt 49 ans... A cette époque, il était âgé de 19 ans.
Nous pensons que notre association a fait ses preuves : 205 "Veillées vendéennes", de très nombreuses "Journées " et "Promenades vendéennes", des sorties en outre-Loire ; des sorties autour de la chouannerie, en Craonnais et en Morbihan ; cinq voyages d'une douzaine de jours chacun, autour de la famille royale en exil (Venise, Goritz, Frohsdorf, Vienne, Brunnsee, etc). Elle a érigé des monuments, et posé près d'une centaine de plaques commémoratives, à la gloire de la Vendée.
Nous n'oublions pas notre revue Savoir, véritable magazine, salué par tout le monde pour son sérieux, aux antipodes des préoccupations de certains - vous voyez de qui je veux parler - qui nous abreuvent de textes lourds et indigestes, mais aux vertus répulsives et soporifiques qu'il faudrait saluer.
Dieu merci, l'histoire appartenant à tout le monde, et personne n'étant obligé de lire ces "pensums" qui, paraît-il, expliquent tout (?), mais qui, à coup sûr, n'apprennent rien... (le mot, hélas! n'est pas de nous, dommage...), nous préférons les auteurs - anciens et modernes -  qui nous font découvrir (sans philosopher à chaque page d'une manière "savante", "compliquée" et "oiseuse"), la véritable histoire de la Vendée, dans ses moindres détails et sans trahir l'âme du vieux pays. La vie est trop courte pour perdre son temps à lire des textes qui nous endorment.

Avec " l'âme à même semblance "
         C'est dans cet esprit-là que nous entendons reprendre, dès cette année, la tradition du pèlerinage du 14 juillet consacré à Jacques Cathelineau. Un "pélé" parfaitement vendéen et contre-révolutionnaire, pas une simple balade "entre copains", ou "l'occasion" de rentabiliser un fonds de commerce en jouant avec le sentimentalisme de certains. Un véritable pèlerinage au cours duquel nous aurons tous  "l'âme à même semblance", comme dit une chanson chouanne, avec celle de Jacques Cathelineau et de ses compagnons, sans "trafiquer" ou "bricoler" la mémoire vendéenne. Bien entendu, il y aura les cantiques et chansons chemineresses du temps de la grand'guerre.
Dominique Lambert de La Douasnerie
Vous trouverez le programme complet dans une très prochaine chronique, et dans le numéro 112 de la revue Savoir. Renseignements sur cette journée : 02.41.39.25.36 ou 06.61.17.09.70

Ouest-France 15-16 juillet 1989


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire