Prochaine journée vendéenne le samedi 21 octobre 2017 dans la région de Cholet. Restauration d'une croix, pose de plaque commémorative, veillée vendéenne... Retenez dès à présent cette date.

dimanche 14 juin 2015

Visages de la campagne de 1815

   Aujourd'hui voici le colonel Louis de Cornulier de La Caraterie, chevalier de Saint-Louis, officier dans l'armée vendéenne de Charette en 1793.
Chef de la division de Machecoul en 1799, il prit part, toujours à la tête de la même division, au combat de Rocheservière, et fut un de ceux qui protégèrent la retraite du général de Suzannet, blessé mortellement dans cette rencontre. Il participa à la cinquième guerre de Vendée - 1832 - avec le dévouement d'un gentilhomme et d'un royaliste. 
   En 1793, alors âgé de quinze ans, il avait éprouvé, en apprenant la mort de Louis XVI, une de ces douleurs profondes et indignées, que les hommes de notre temps, égoïstes et blasés, ne pourraient plus comprendre. 
    Il était né à Nantes, le 19 septembre 1778 et mourut dans cette même ville le 27 février 1843. Il avait épousé à La Garnache, le 10 février 1810, Adélaide-Bonne-Marie de Lespinay, née au château des Clouzeaux, en Bois-de-Céné, en mars 1789. Veuve en premières noces de Louis-Jacob de Lespinay de La Roche-Boulogne, en Rocheservière, elle mourut à Nantes le 21 février 1856. Son fils Auguste-Louis-Marie, comte de Cornulier de La Lande, né à Nantes le 23 septembre 1812, participa avec son père et son frère (Henri-Victor-Marie de Cornulier, né le 3 septembre 1815), aux événements de 1832.
Bon sang ne saurait mentir !

Colonel Louis de Cornulier


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire