24 novembre 2017 veillée vendéenne à La Tourlandry animée par Dominique Lambert, foyer Saint-Vincent à partir de 20h.

mardi 29 mars 2016

Le Dernier Panache, le spectacle hors-norme du Puy du Fou

Athanase de Charette
Tant sur le fond que sur la forme, « Le Dernier Panache » qui met en scène la vie de Charette, ne peut être comparé à aucun autre. Des moyens gigantesques sont mis au service de l’héroïque épopée, tant maritime que vendéenne, du Roi de la Vendée. Qu’y a-t-il de plus Vendéen que le Puy du Fou !

Dès les premiers instants de la dernière création du Puy du Fou, le spectateur est entouré d’images, de sons, de scènes vivantes à 360°. Le jeune Athanase court et s’inquiète dans les jardins de la Contrie car son père le destine à une carrière « dans la plus grande marine du Monde » la Royale. Puis le scénario conduit à Sainte-Hélène où Napoléon confie à Las Cases, son biographe du Mémorial, son admiration pour Charette, officier de marine et général vendéen : « j’aurai aimé l’avoir à mes côtés ! » Flash-back sur le port de Brest et ses trois-mâts, sur les combats maritimes dans la guerre d’Amérique en des images saisissantes de grandeur et de beauté. On entre dans le ventre de la frégate, où chacun des marins s’active à sa tâche, où François-Athanase s’affirme, où la musique de marine entraine les hommes, où les grands amiraux discernent la bravoure du jeune Charette en le nommant lieutenant de vaisseau se donnant pour devise « Combattu souvent, battu parfois, abattu jamais ! » Changement de scène pour le bal de l’amirauté donné en  l’honneur des promus. Sans le moindre à-coup, insensiblement, la tribune de 2400 places vient d’effectuer un quart de tour pour se placer devant cette scène superbe et animée. Elle se déplacera encore.

Au service de l’émotion

Le ventre de la Frégate
Le Dernier Panache s’accomplira en 22 scènes successives, sept fois par jour et on imagine celles connues de la vie de Charette : son départ de Fonteclose – manoir entièrement reconstitué par lequel se fait l’accès au Théâtre des Géants – les combats, le passage des Colonnes Infernales, les embuscades, l’arrestation et le procès, l’exécution place des Agriculteurs à Nantes… Et il y en aura d’autres, historiques, émouvantes, spectaculaires, belles, animées par 70 personnes dont une quarantaine de comédiens en 33 minutes intenses. 


Les comédiens
  La création de ce spectacle « unique au monde » , écrit par Philippe de Villiers et placé sous la responsabilité d’Antoine Besse qui avait fait ses preuves aux Vikings aura coûté presque 20 millions d’Euros. « C’est un rêve imaginé et murit en dix ans que nous accomplissons » révèle Laurent Albert, directeur général du Grand Parc. Le dernier mot, avant l’ouverture le 2 avril prochain, reviendra à Nicolas de Villiers, scénariste et président du Puy du Fou : « toute cette haute technologie du son et de la lumière, cette tribune tournante sont au service d’une émotion et non d’une sensation ! » Propos confirmés par les premières scènes entrevues. Vivement les suivantes.

Henry Renoul

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire