24 novembre 2017 veillée vendéenne à La Tourlandry animée par Dominique Lambert, foyer Saint-Vincent à partir de 20h.

mercredi 4 mai 2016

Maurice Bedon et l'entretien de Reynal Secher

Dans son édition du 2 mai 2016, le journal « Le Courrier de l’Ouest » publie un entretien avec Reynald SECHER, Docteur d’Etat es-Lettres et Sciences Humaines, spécialiste du Génocide et des meurtres de la Mémoire, concernant la polémique sur la future sépulture des ossements trouvés dans les charniers après les massacres du Mans en 1794. 
Dans cet article, l’Historien s’emploie à restaurer la vérité historique à propos de la fameuse théorie dite du « Pardon de Bonchamps ». Cette dernière est habituellement chère aux médias, puisqu’elle est considérée comme « politiquement correcte », mais elle n’en reste pas moins totalement erronée.
De ce fait, Saint-Florent-le-Vieil, site précis où Bonchamps, mourant, a particulièrement tenu à ce que les troupes Vendéennes, avant de franchir la Loire, fassent « Grâce aux prisonniers », est déjà sacralisé comme un lieu de Mémoire. Il ne conviendrait surtout pas d’apporter un trouble ou une confusion inutiles à ces précieux événements de la Mémoire, ce qui pourrait être assimilé à une tentative de mémoricide. Nous espérons encore pouvoir croire que ce n’est pas l’objectif réel ! 
A titre personnel, mais sans doute comme tous ceux qui ont un ancêtre potentiellement présent parmi les ossements du Mans, nous sommes affligés par cette assez consternante polémique. D’autant plus qu’elle est naturellement attisée par les agissements, dans les réseaux sociaux, de ceux qui n’ont de Vendéens ni l’identité ni les valeurs, mais qui croient évidemment être les seuls à savoir ce qu’il convient de faire. 

                                                          Chantonnay le 3 Mai 2016

                                                                 Maurice BEDON
Ancien conseiller général de la Vendée

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire