24 novembre 2017 veillée vendéenne à La Tourlandry animée par Dominique Lambert, foyer Saint-Vincent à partir de 20h.

mardi 27 décembre 2016

Maurice Bedon présente ses vœux



Maurice Bedon
Ancien Conseiller général de Vendée
   En cette période de fin d’année, un aimable usage conduit : le Pape à souhaiter de bonnes fêtes de Noël aux croyants, les Responsables publics à offrir leurs vœux pour la nouvelle année à leurs administrés, les Elus à leurs électeurs, les Présidents d’associations à leurs adhérents et les particuliers à leurs amis proches.
   D’autres personnes, pourtant dépourvues de la moindre responsabilité, éprouvent tout de même l’irrésistible besoin d’en adresser, avec beaucoup de « modestie », à l’univers entier par l’intermédiaire des blogs et surtout des réseaux sociaux.
  Offrir des vœux, c’est fondamentalement montrer que l’on pense avec affection aux autres et qu’on leur souhaite le meilleur. Par conséquent, aucun chemin, même tortueux, n’a encore jamais conduit une personne respectable à « enrichir » un texte de vœux avec des critiques, des insultes ou des calomnies.
   Ces comportements révèlent immanquablement l’affligeante médiocrité de leurs auteurs. Car tout le monde sait parfaitement que ce n’est pas la légitime satisfaction du travail constructif réalisé qui provoque des attaques envers autrui, mais bien au contraire l’insatisfaction, l’aigreur et le caractère envieux.
   De telles grenouilles ne seront jamais capables de renoncer à essayer de se faire aussi grosses que le bœuf. En effet, il faudrait pour cela prendre conscience de la réalité et se remettre en question. Ce qui s’avérerait un exercice particulièrement périlleux.
   Dans le même esprit, on peut souhaiter que la future année soit une «Sainte Année» et qu’elle se déroule dans « le plus pur esprit chrétien ». Toutefois, il faudrait au préalable être capable de comprendre que ces mots forts ont une signification précise et que les valeurs spirituelles et morales sous-tendues sont sans doute présentes chez les interlocuteurs, alors même qu’elles font cruellement défaut aux auteurs.
  Nonobstant ces constations assez déplorables, nous restons tout de même fort heureusement dans l’agréable période des vœux et des bonnes résolutions. Aussi, nous contenterons nous de former des vœux pour eux et leur prise de conscience. Il ne saurait être question pour nous d’accepter de nous laisser entrainer vers des comportements heureusement marginaux.

  Bonne Année A Tous.
Maurice BEDON 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire