Prochaine journée vendéenne le samedi 21 octobre 2017 dans la région de Cholet. Restauration d'une croix, pose de plaque commémorative, veillée vendéenne... Retenez dès à présent cette date.

jeudi 15 décembre 2016

Notre adhérente M.A. nous parle d'un livre qui l'a passionnée

Ainsi Dieu choisit la France
La véritable histoire de la fille aînée de l’Eglise.
Camille Pascal .  Presses de la Renaissance.

Nul besoin d’être catholique pour lire ce livre ! 
   En cette période  où les églises sont désertées, les prêtres  en si petit nombre, qu’il est difficile d’en trouver un pour les enterrements en campagne, il est agréable de lire un roman  bien écrit qui nous conte dans un style simple et agréable ce que nous étions prêts à oublier, notre histoire de France sous la lumière de la chrétienté.
   La conversion de  Clovis , sous l’ influence discrète de son épouse Clotilde,  nous parle aussi des subtilités de la relation (on démodée) de ce couple royal. L’auteur  nous tourne les pages du livre d’images de nos racines chrétiennes. 
   Cet  historien,  enseignant à la Sorbonne et à l’EHESS, qui  a été   conseiller  à l’Elysée, sans employer le mot foi, revisite les scènes fondatrices de l’Eglise Catholique, depuis son baptême au Vème siècle jusqu’au divorce inscrit dans la loi de 1905. Le dernier chapitre est un gros plan sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat où l’on pénètre  les coulisses d’une promulgation  de loi qui fonde notre présent laïque.
L’auteur emporte son lecteur    grâce à sa plume  simple et littéraire  dans le temps qu’il déroule.
 C’est ainsi que nous assistons à  une célébration  qui tourne à la tentative d’assassinat du pape Léon III, qui avait succombé à la tentation. Puis après des stratégies diplomatiques complexes,  nous suivons  le couronnement de Charlemagne, roi des francs, à la basilique Saint Pierre à la Noël 800.          Grâce à richesse des mots du récit  le roi Saint Louis nous devient très proche et l’on partage ses émotions.   L’auteur  relate comment  Jeanne d’Arc a dû convaincre qu’elle devait délivrer Orléans.  A la fin du livre, il nous rappelle la phrase de Barrès lors de sa canonisation "Chacun de nous peut  personnifier en elle son idéal. Tous les partis peuvent se réclamer de Jeanne d’Arc". 
     Chacun pourra lire  avec plaisir  ce livre un peu romancé et  le relire pour avoir  un éclairage sur ce qui  préside à ces treize siècles  de catholicisme  qui  ont su traverser  la triste parenthèse de la révolution française. 
 M.A

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire