Prochaine journée vendéenne le samedi 21 octobre 2017 dans la région de Cholet. Restauration d'une croix, pose de plaque commémorative, veillée vendéenne... Retenez dès à présent cette date.

vendredi 20 janvier 2017

Billet d'humeur, au sujet des Chrétiens à l'Ouest... et qui comptent bien y rester !

Billet d'humeur, au sujet des Chrétiens à l'Ouest... et qui comptent bien y rester !

Oui, ras-le-bol d'entendre parler, par de jeunes gens venant pérorer à la radio, de "Chrétiens d'Orient qui auraient bien des leçons à nous donner".

Si j'ai quelque admiration, bien sûr, pour ceux qui partent aider sur place les chrétiens persécutés, en quoi ceux qui prennent le micro sont-ils habilités à fustiger ceux de leur propre pays ?

Car qui sommes-nous, nous les héritiers des martyrs et des héros de la Vendée qui ont payé le prix du sang pour reconquérir la liberté de prier ?

 - pour certains, la Sainte Messe est célébrée dans une chapelle provisoirement aménagée, mais provisoire qui dure et qui mal vieillit (murs salpêtrés), puis qui devient notoirement trop petite étant donné l'affluence ;

- pour d'autres, c'est dans un local d'usine, avec un loyer mensuel exorbitant à couvrir.

Mais nous voici bien vite arrivés aux comparaisons :

A bien y regarder, nos prêtres lors des célébrations porteraient moins beaux leurs habits sacerdotaux.

Pis encore, la ferveur des fidèles des églises catholiques en France serait d'une eau tiédasse, à s'ennuyer pendant qu'on y est.

Par contre, ces remontreurs-euses se gardent bien de dire les vérités qui fâchent :

- que les petites et grandes églises pourtant vides, en France (donc dans leur propre pays, si je ne m'abuse), restent résolument fermées aux fidèles de la Tradition, et sans que cela les émeuve d'un pouce. Là, pas de volontaires pour aller pousser les portes, ou tenir un siège... 

- le nombre saisissant d'églises désaffectées, de celles qui le sont de fait depuis 50 ans (dans lesquelles la messe n'est plus célébrée que de temps en temps), sans parler de celles détruites en Anjou ou (en projet) à Paris ...

- que les Catholiques français supportent (sainte Persévérance !), chaque jour que Dieu fait,  moqueries, quolibets, et autres insinuations à peine voilées, et j'en passe. Ainsi osez-vous prononcer publiquement le mot de "catholique" que déjà votre interlocuteur en quelques secondes est devenu tout pâle... et change de conversation.

Non, jamais nous ne resterons muets devant de telles allégations, surtout quand elles viennent de "son propre camp" !

Oui, tous les dimanches, comme dans toutes les chapelles de la Fraternité, viennent le coeur plein d'Espérance des fidèles de tous les âges, et même et surtout beaucoup de familles. La liturgie y est impeccable, notamment la chorale (pour certains, avec un vrai orgue et des organistes professionnels !) et la procure y est extrêmement bien fournie.

Les prônes, sermons ou homélies de nos bons prêtres y sont édifiants et nous encouragent à toujours plus de charité, de concorde sensible (déjà entre nous chrétiens, puis autour de nous).

Malheur à moi si je n'évangélise pas, nous rappelle St-Paul !

Alors, devant le nombre d'églises désaffectées depuis la Révolution (dont beaucoup sont magnifiques), allons-nous rester longtemps les bras croisés et les cerveaux relâchés ?

Bonne Dame ! Le temps est venu d'exiger le respect de notre foi et l'accès à nos ancestrales petites -et grandes- églises dont la beauté architecturale élève l'âme.


Brigitte Meignant









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire