27 juillet 2019 : journée vendéenne à Maulévrier autour du général Stofflet. Venez nombreux

mardi 2 juillet 2019

Bienheureuse Sœur Théotiste martyre d’Orange, future sainte guérie par Saint Benoit Joseph Labre le 29 juin 1783

Voici comment :
Marie-Élisabeth Pélissier était née à Bollène, le 15 avril 1741, de Pierre Pélissier et d’Élisabeth Piton. Son père avait la charge de notaire et occupait un certain rang dans la ville et dans la région. Sa mère était une excellente chrétienne qui éleva son enfant dans les pratiques de la piété et prit soin de déposer dans son âme les premiers germes de la vocation religieuse.
Le 9 mars 1758, Marie-Élisabeth Pélissier entrait en qualité de postulante au couvent du Saint-Sacrement de Bollène. Le 20 juin, elle y recevait le saint habit des mains du doyen de la collégiale, official de l’évêque de Saint-Paul-Trois-Châteaux, Messire Jean-Pierre de Guilhermier et se consacrait définitivement à Dieu le 25 juin 1759, en présence de son père, de son frère et de plusieurs autres de ses parents. Elle reçut le nom de Sœur Théotiste du Saint-Sacrement.

dimanche 30 juin 2019

La bataille du Mans, les massacres et les ossements font l'objet d'un nouveau livre à ne pas rater


Commande auprès de la SOCIÉTÉ HISTORIQUE & ARCHÉOLOGIQUE DU MAINE 17, rue de la reine Bérengère, 72 000 Le Mans, au prix de 20 euros port compris.

mercredi 12 juin 2019

Les Massacres du Mans (suite)

Extrait de Ouest-France de ce jour, aimablement communiqué par l'un de nos adhérents. Merci à lui !

Ouest-France, 12 juin 2019