27 juillet 2019 : journée vendéenne à Maulévrier autour du général Stofflet. Venez nombreux

mercredi 26 décembre 2018

Camisards et vendéens

Les éditions Alcide (11 rue Marc Sangnier 30900 Nimes), viennent de publier un ouvrage passionnant et unique en son genre. Il s'agit de l'histoire de deux guerres civiles - la camisarde et la vendéenne - racontée par deux historiens de premier plan : Philippe Joutard pour les camisards et Jean-Clément Martin pour les vendéens. Une confrontation très fine, de grand intérêt et de bonne vulgarisation. Un ouvrage qui apprend beaucoup. Il permet de mieux comprendre, entre autre chose, l'origine de ces soulèvements religieux, populaires et spontanés, ainsi que la transmission orale de l'histoire de ces deux guerres. A lire absolument. 19€90.

D.L.

lundi 10 décembre 2018

Gilets jaunes le prince Louis parle

Français, mes chers compatriotes,

Alors que se développe de semaine en semaine sur toute l’étendue du territoire national, le mouvement de protestation et de contestation des « Gilets Jaunes », je tiens à exprimer ma solidarité et ma profonde compassion pour ceux qui souffrent, dénués de ressources, écrasés de charges, humiliés et privés d’Espérance, et qui n’ont d’autre moyen d’expression que de se lever comme un seul homme pour manifester leur déception, leur angoisse et leur colère. Ces Français, c’est la majorité silencieuse qui se tait depuis des décennies et dont certains avaient oublié l’existence. Aujourd’hui c’est le peuple de France qui se dresse pour défendre son mode de vie et sa dignité.

Il est essentiel de l’entendre, essentiel de prendre en compte ses légitimes aspirations.

Bien sûr, il faut condamner et bannir le recours à la violence de certains groupes extrêmes qui cherchent à exploiter ce mouvement profondément populaire pour déstabiliser l’Etat. Cette violence coupable et stérile ne peut que favoriser la cause de ceux qui ne veulent pas entendre le cri de tout un peuple.

En ce jour de l’Immaculée Conception, je confie la France à Notre Dame qui est la vraie Reine de France.

Que Dieu protège la Fille aînée de Son Eglise, que Dieu vienne en aide aux Français malheureux, démunis et souffrants. Qu’Il leur rende l’Espérance et la foi en l’avenir de notre pays qui doit se relever et renouer avec tout ce qui en a constitué la grandeur autant que la paix des cœurs et la douceur de vivre.

Louis,

Duc d’Anjou


Déclaration du 9 décembre 2018

Extrait du salon beige :https://www.lesalonbeige.fr/le-prince-louis-de-bourbon-sexprime-sur-le-mouvement-des-gilets-jaunes/

jeudi 6 décembre 2018

La guillotine à Angers

Voici un sujet qui intéressera ceux qui se passionnent pour la Petite Histoire de La Révolution. Autrefois, notre cher Lenotre avait publié un ouvrage - son premier - consacré à ce sujet. Ce livre avait connu un franc succès avec plusieurs retirages et une édition en langue allemande. Dans une maison d'une petite ville de l'Anjou, m'a t'on assuré, existeraient depuis l'époque révolutionnaire, les "bois" de la guillotine. Je vous en reparlerai probablement très bientôt. Pierre-Louis Augereau, journaliste et écrivain, a publié le 30 août 2018 dans le Courrier de l'Ouest des notes intéressantes sur ce sujet. L'article de Pierre-Louis Augereau, par ailleurs auteur de plusieurs livres notamment sur l'Anjou, devraient intéresser quelques-uns d'entre nous. Nous reviendrons sur ce sujet, certes sinistre, mais curieux sur bien des points. 


D.L.
Courrier de l'Ouest, 20 août 2018

Courrier de l'Ouest, 20 août 2018

samedi 1 décembre 2018

Notre ami, adhérent et administrateur, Thierry Barnole jusqu'au bout de ses idées. Bravo à lui !

Si Macron a honte de ces Français qui ne sont pas à ses ordres, nous avons honte de ces partis qui n’ont jamais su, tous autant qu’ils sont, mesurer et prendre en compte la misère et la détresse des Français. Nous avons honte de cet État centralisateur qui spolie les citoyens et détruit les corps intermédiaires. Nous admirons en revanche les Gilets Jaunes, dont la spontanéité et le courage témoignent d'une résistance des consciences face au rouleau compresseur étatique. Qu'ils continuent leur lutte, par tous les moyens : les libertés ne s’octroient pas, elles se prennent ! 


Extrait du communiqué de l'Action française publié il y a quelques jours sur notre blog


Thierry aujourd'hui avec les gilets jaunes à Chemillé