La journée vendéenne du 25 avril 2020 est reportée SINE DIE

dimanche 22 septembre 2019

Journée de la Vendée Militaire avec deux thèmes exceptionnels

Le 21 juillet dernier la Vendée Militaire proposait une rencontre autour de Stofflet, rencontre qui attira un large public. Une plaque commémorative fut posée à l'auberge de la Croix verte qui avait servi de quartier général à Stofflet et à son état-major.
Aujourd'hui la Vendée Militaire propose une rencontre autour de "Monsieur Henri" 
et son dernier combat important : l'affaire du moulin de Grouteau à Neuvy-en-Mauges. 
Une plaque sera apposée au moulin, brûlé le 28 janvier 1794.
Une autre plaque sera apposée au château de La Morosière. 
Ancienne propriété de la famille de Violaine, 
ce château fut remanié et augmenté d'une chapelle au XIXème siècle.
Cette plaque commémorative sera inaugurée à l'entrée du château et rappellera que Stofflet y tint son quartier général du mois de mai 1795 à la reprise d'armes de 1796.
Rappelons que la château avait été fréquenté par MM. de Bonchamps, d'Elbée, Charles d'Autichamp, Sébastien Jacques Cady, Gabriel Guiot de Follevile, soit-disant évêque d'Agra. 
C'était au temps où M. Louis-Joseph-Amable de Richard, baron de Castelnau (1728-1793), y séjournait avec son épouse et sa fille ainsi que le jeune de Violaine dont il était le tuteur. 
Le baron de Castelnau fut guillotiné à Angers le 19 novembre 1793 
et sa fille fusillée au Champ des Martyrs le 1er février 1794.

Venez nombreux assister à cette nouvelle journée de la fidélité.




vendredi 20 septembre 2019

Le film de Patrick Buisson sur Jeanne d'Arc : Que Dieu m'y garde

Nous avons eu, Sophie et moi, le privilège d'assister à Paris, le 20 juin dernier à l'avant-première de ce film projeté au Gaumont à Paris. Nous sommes revenus particulièrement ému par ce nouveau joyau du cinéma et par la magnifique interprétation de Katia Miran incarnant Jeanne d'Arc avec un talent incroyable.  Patrick Buisson a quitté en beauté la chaine Histoire avec ce véritable chef-d'œuvre.

Dominique Lambert

Figaro, 8 septembre 2019

Figaro Magazine, 5 septembre 2019
Valeur actuelle, 5 septembre 2019

mardi 10 septembre 2019

Le diocèse du Puy-en-Velay a ouvert le procès en béatification de martyrs de la Révolution


Le diocèse du Puy a ouvert au début du mois d’août le procès canonique en vue de la béatification et de la reconnaissance du martyr de l’abbé François Mourier et de ses compagnons, mis à mort au nom de leur foi chrétienne au Puy pendant la période dite de la Grande Terreur (1793-1794) de la Révolution dite française.

L’Introduction de cette cause a été autorisée par le Saint-Siège, puis la Conférence des évêques de France. La béatification de ces martyrs de la Révolution donnés en exemple pour l’héroïsme de leur fidélité et de leur charité, pourrait contribuer à maintenir vif le témoignage de la foi chrétienne dans une société marquée par l’indifférence et à encourager le zèle apostolique des communautés chrétiennes.