Veuillez noter le 19 octobre 2019, dans vos agendas, date de notre prochaine journée vendéenne.

jeudi 31 janvier 2019

Couverture du prochain numéro de Savoir

La 126 ème livraison de Savoir est presque terminée. Vous devriez recevoir ce numéro, riche en inédits, dans le courant du mois de février.  Vous avez été très nombreux à vous inquiéter du retard de la parution de ce numéro. Un article sur un banquier de la duchesse de Berry nous a singulièrement compliqué la vie... ce qui explique notre retard. Vous voudrez bien nous excuser. Nous essaierons de respecter au plus près les dates de parutions de l'année 2019. Pour vous mettre l'eau à la bouche, le numéro à  paraître au mois de février contiendra un article inédit sur le génocide vendéen. Le numéro 127 sera publié dans la foulée mi-avril. Il sera le premier de l'année 2019. 

Vous avez été très nombreux à répondre à nos bons vœux publiés sur ce blog.
Nous vous en remercions chaleureusement.


lundi 21 janvier 2019

Réaction de l'Action française - Ile de France à la mort du comte de Paris


S.A.R. Monseigneur le duc de Vendôme annonce la mort de son père S.A.R. Monseigneur le comte de Paris


La Vendée Militaire présente à Monseigneur le duc de Vendôme et à toute la famille royale ses très respectueuses condoléances et l'assurance de ses prières.

Messe pour Louis XVI et les victimes de la Révolution


Offerte par la Vendée Militaire, une messe, pour Louis XVI et les victimes de la Révolution, aura lieu dimanche 27 janvier 2019,
 en la chapelle Saint-Joseph, à Chemillé (14 rue du Presbytère) à 10h30.
 La messe sera célébrée dans le rite traditionnel.
Renseignements : Vendée Militaire, 2 avenue de la gare, 49123 Ingrandes-Le-Fresne-sur-Loire
 tél : 02 41 39 25 36

lundi 7 janvier 2019

Vœux aux Français de Mgr le Prince Louis de Bourbon, duc d'Anjou, à l'occasion de la Fête des Rois.


Le 6 janvier :
Chers Français,
Votre immense cri de désespoir a marqué la fin de l’année écoulée. Désespoir de n’être plus entendus, ni écoutés comme si vos souffrances avaient moins d’importance que les normes et les règlements.  Comme si votre vie quotidienne ne comptait pas ou plus. Comme si des mots pouvaient suffire à nier les réalités.
Ce cri ne doit pas demeurer vain, mais il ne s’agit pas non plus de se tromper d’objectif. Certes, si des rattrapages en de nombreux domaines, et notamment, en matière de niveau de vie sont nécessaires, ils ne doivent pas être une fin en soi cachant l’essentiel. Les mesures ne doivent pas être uniquement conjoncturelles et sectorielles.

jeudi 3 janvier 2019

Mémoires d'un ouvrier vigneron royaliste

Charles Maurras
     Si l'on croit que l'Action française d'avant-guerre était essentiellement composée de "grands propriétaires aristocrates", on se tromperait très lourdement. Elle comptait, certes, dans ses rangs des représentants des grandes familles françaises appartenant à la noblesse. Certains jouaient même un grand rôle dans le mouvement. Tout cela est facile à vérifier en lisant le journal, les Almanachs et l'immense bibliographie consacrée à l'A.F. Elle comptait de très nombreux étudiants parmi les camelots du roi, organisation chargée de vendre l'A.F. à la criée dans les rues. L'A.F. était un mouvement intellectuel très rigoureux et son maître à penser, Charles Maurras, a été qualifié comme le "plus grand tentateur de l'intelligence qui soit". Il serait fastidieux de dresser un état des hommes politiques qui furent séduits par Charles Maurras : De Gaule, René Pléven, Mitterand, même Edgar Faure qui porta dans sa jeunesse, pour peu de temps il est vrai,  la fleur de lys de l'A.F. Parmi les écrivains et les artistes on pourrait citer Jules Lemaître et François Périer, d'autres encore.... Je ne veux pas évoquer les monarchistes de pacotille qui encombrent aujourd'hui les chaînes de télé.