Les veillées vendéennes reprendront le 31 mars 2019.

mercredi 26 décembre 2018

Camisards et vendéens

Les éditions Alcide (11 rue Marc Sangnier 30900 Nimes), viennent de publier un ouvrage passionnant et unique en son genre. Il s'agit de l'histoire de deux guerres civiles - la camisarde et la vendéenne - racontée par deux historiens de premier plan : Philippe Joutard pour les camisards et Jean-Clément Martin pour les vendéens. Une confrontation très fine, de grand intérêt et de bonne vulgarisation. Un ouvrage qui apprend beaucoup. Il permet de mieux comprendre, entre autre chose, l'origine de ces soulèvements religieux, populaires et spontanés, ainsi que la transmission orale de l'histoire de ces deux guerres. A lire absolument. 19€90.

D.L.

lundi 10 décembre 2018

Gilets jaunes le prince Louis parle

Français, mes chers compatriotes,

Alors que se développe de semaine en semaine sur toute l’étendue du territoire national, le mouvement de protestation et de contestation des « Gilets Jaunes », je tiens à exprimer ma solidarité et ma profonde compassion pour ceux qui souffrent, dénués de ressources, écrasés de charges, humiliés et privés d’Espérance, et qui n’ont d’autre moyen d’expression que de se lever comme un seul homme pour manifester leur déception, leur angoisse et leur colère. Ces Français, c’est la majorité silencieuse qui se tait depuis des décennies et dont certains avaient oublié l’existence. Aujourd’hui c’est le peuple de France qui se dresse pour défendre son mode de vie et sa dignité.

Il est essentiel de l’entendre, essentiel de prendre en compte ses légitimes aspirations.

Bien sûr, il faut condamner et bannir le recours à la violence de certains groupes extrêmes qui cherchent à exploiter ce mouvement profondément populaire pour déstabiliser l’Etat. Cette violence coupable et stérile ne peut que favoriser la cause de ceux qui ne veulent pas entendre le cri de tout un peuple.

En ce jour de l’Immaculée Conception, je confie la France à Notre Dame qui est la vraie Reine de France.

Que Dieu protège la Fille aînée de Son Eglise, que Dieu vienne en aide aux Français malheureux, démunis et souffrants. Qu’Il leur rende l’Espérance et la foi en l’avenir de notre pays qui doit se relever et renouer avec tout ce qui en a constitué la grandeur autant que la paix des cœurs et la douceur de vivre.

Louis,

Duc d’Anjou


Déclaration du 9 décembre 2018

Extrait du salon beige :https://www.lesalonbeige.fr/le-prince-louis-de-bourbon-sexprime-sur-le-mouvement-des-gilets-jaunes/

jeudi 6 décembre 2018

La guillotine à Angers

Voici un sujet qui intéressera ceux qui se passionnent pour la Petite Histoire de La Révolution. Autrefois, notre cher Lenotre avait publié un ouvrage - son premier - consacré à ce sujet. Ce livre avait connu un franc succès avec plusieurs retirages et une édition en langue allemande. Dans une maison d'une petite ville de l'Anjou, m'a t'on assuré, existeraient depuis l'époque révolutionnaire, les "bois" de la guillotine. Je vous en reparlerai probablement très bientôt. Pierre-Louis Augereau, journaliste et écrivain, a publié le 30 août 2018 dans le Courrier de l'Ouest des notes intéressantes sur ce sujet. L'article de Pierre-Louis Augereau, par ailleurs auteur de plusieurs livres notamment sur l'Anjou, devraient intéresser quelques-uns d'entre nous. Nous reviendrons sur ce sujet, certes sinistre, mais curieux sur bien des points. 


D.L.
Courrier de l'Ouest, 20 août 2018

Courrier de l'Ouest, 20 août 2018

samedi 1 décembre 2018

Notre ami, adhérent et administrateur, Thierry Barnole jusqu'au bout de ses idées. Bravo à lui !

Si Macron a honte de ces Français qui ne sont pas à ses ordres, nous avons honte de ces partis qui n’ont jamais su, tous autant qu’ils sont, mesurer et prendre en compte la misère et la détresse des Français. Nous avons honte de cet État centralisateur qui spolie les citoyens et détruit les corps intermédiaires. Nous admirons en revanche les Gilets Jaunes, dont la spontanéité et le courage témoignent d'une résistance des consciences face au rouleau compresseur étatique. Qu'ils continuent leur lutte, par tous les moyens : les libertés ne s’octroient pas, elles se prennent ! 


Extrait du communiqué de l'Action française publié il y a quelques jours sur notre blog


Thierry aujourd'hui avec les gilets jaunes à Chemillé


mercredi 28 novembre 2018

L'Action française nous communique



Paris, le 26 novembre 2018
À l'attention du service politique
Communiqué de Presse
 
Les libertés ne s’octroient pas !
 
La mobilisation des Gilets Jaunes est un succès impressionnant que le gouvernement refuse de voir en s’abritant, comme d’habitude, derrière des querelles de chiffres et en tentant d’assimiler ce mouvement populaire à une nébuleuse d’extrême-droite dont la seule évocation suffirait à faire fuir les gens de goût et rire les gens intelligents.
Dans les faits, c’est-à-dire dans le réel et non pas dans l’espace médiatique où Castaner et Macron caracolent à la tête de leurs troupes réduites, les Gilets Jaunes ont réussi, depuis plus d’une semaine, à mobiliser des dizaines et même des centaines de milliers de Français, à organiser des blocages de routes, d’autoroutes, de centres administratifs et des mises hors d’usage de radars.

mardi 27 novembre 2018

Un recueil de textes de Jean de La Varende

     Beaucoup d'entre nous nourrissent une véritable passion pour l'œuvre de Jean de La Varende, le maître de la " littérature gentilhomme" comme disait feu M. Yves Grobert, l'un de nos regrettés adhérents.   
Qui n'a pas vibré à la lecture du Centaure de Dieu, de Man d'Arc, des Manants du Roi, de Nez de Cuir et autres chefs-d'œuvre ?

    Patrick Delon, orfèvre en la matière, a réuni une vingtaine de nouvelles et articles se rapportant à la Chouannerie et à la Vendée, dispersés dans des journaux et revues, comme Gringoire, Je suis partout, Lisez-moi, La Nation française, Miroir de l'Histoire, Almanach de l'Action française, La Revue Universelle, etc. Il les a réunis en un volume joliment imprimé, illustré et intitulé Mes contes de Chouannerie.

dimanche 25 novembre 2018

Une bande dessinée à la gloire de Cadoudal

Georges Cadoudal, l’un des plus grands généraux chouans !

   En janvier 1793, après l’exécution de Louis XVI, Georges Cadoudal s’insurge avec d’autres contre-révolutionnaires et prend le commandement des troupes de Chouans.
 Son charisme et sa détermination de fer font de ce géant breton un personnage estimé et admiré autant par ses ennemis que par ses hommes. Bonaparte lui-même lui propose d’être général de l’armée républicaine, avant de tout mettre en œuvre pour l’arrêter, en mars 1803, après plusieurs années de recherche.
Cette BD retrace le destin légendaire de Cadoudal à travers les grandes batailles de la guerre de Vendée et les vaines tentatives des Chouans de restaurer la monarchie. 
  "Un homme de grand charisme et à la détermination de fer, un exemple de droiture."


www.editionsdutriomphe.fr

mardi 20 novembre 2018

Un mémorialiste de l'affaire de Quiberon réédité

   Voici un "reprint" qui nous avait échappé. Une vieille maison d'éditions, Lacour-Ollé, depuis 1791 de père en fils, domiciliée à Nîmes (25, Bd amiral Courbet, 30000 Nîmes), vient de rééditer un ouvrage du comte de *** : Mémoires pour servir à l'histoire de la guerre de la Vendée, publié à Paris en 1806.
    La couverture de l'édition originale ne porte pas de nom d'éditeur, mais on peut y lire en bas  : A Paris, à la Maison de la commission en librairie, rue Saint-André-des-Arts, n°39.
   Qui était ce mystérieux comte de *** ?
   Antoine-Alexandre Barbier l'a identifié, s'appuyant sur le comte Joseph de Puisaye (Mémoires qui pourront servir l'histoire du parti royaliste français durant la dernière guerre, t.VI, 1807 et 1808, pp. 40 et 41, note - Réédition avec une préface de Maurice Hutt et André Couillard, Rennes, La Découvrance, 1999), comme étant Anne-Joseph Le Prestre, comte de Vauban, né à Dijon, le 10 mars 1754. (J.-M. Guérard, Les supercheries littéraires, 2ème ed., Paris, 1869, coll.771).
    Il y eut au moins cinq éditions de ce livre. La dernière, en 1941, fut publiée aux Editions aux Armes de France, 3, rue Aubert à Paris, avec une préface de Louis Thomas (1885-1962), l'époux de la mezzo-soprano, Raymonde Delaunois. Cette dernière édition parut avec le titre suivant : Quiberon. Mémoires pour servir à l'histoire de la guerre de la Vendée.

Le cercle Jacques Cathelineau de l'Action française à Saumur, le 25 novembre 2018


vendredi 16 novembre 2018

L'assemblée générale de la Vendée Militaire prévue demain est maintenue

Plaque à la mémoire de Bonchamps
offerte par la Vendée Militaire
Mur du cimetière de Varades
Malgré la journée des "gilets jaunes" qui s'annonce demain, l'assemblée générale de la Vendée Militaire est maintenue. Nous conseillons à nos adhérents de la région de l'Ouest de prendre évidemment les petites routes pour nous rejoindre le matin à 8h30 salle Pierre Etourneau, rue de la Mairie à Ingrandes-le-Fresne-sur-Loire (située sur l'ancienne commune du Fresne sur Loire). L'assemblée se terminera à 9h30.  Pour ceux qui ne participeront pas à l'AG, ils pourront nous retrouver devant le restaurant le Poisson d'Argent  (port du Mesnil-en-Vallée) à 9h45. La promenade partira entre 9h45 et 10h et aura pour but de découvrir quelques endroits liés à la mémoire du général Charles de Bonchamps.

Le déjeuner aura lieu à 12h30 et sera suivi d'une conférence animée par le docteur Alain Gaillard, auteur d'une édition commentée des Mémoires de Madame de Bonchamps. Une séance de dédicace terminera cette manifestation. Rappelons que l'ouvrage d'Alain Gaillard est publié aux Editions La Chouette de Vendée ( 4 La Gerbaudière - 85 140 Saint Martin des Noyers).


Ce petit rappel de notre journée s'adresse au plus courageux qui voudront bien nous rejoindre.
Merci à eux !

DL


mercredi 14 novembre 2018

17 novembre 2018 : cartes et rendez-vous

Voici les 6 haltes de notre matinée, illustrées par 2 plans détaillés :

09h45 - départ du Restaurant au Poisson d'Argent, Le Port, Le Mesnil en Vallée (Mauges-sur-Loire)
10h - La Chapelle-Saint-Florent, l'église et le cimetière (Mauges-sur-Loire)
10h30 - Notre Dame du Marillais : Le champ des Martyrs de Vendée (Mauges-sur-Loire)
11h- St Florent-le-Vieil : Abbaye Mauriste, Rue Charles de Renéville,  (Mauges-sur-Loire)
11h30 - Village de la Meilleraie : Rue de la Haute Meilleraie, 44370 Varades
12h - Varades :  le cénotaphe, 170 rue du Gal de Gaulle, D723  (44370)
12h30 - Retour au Restaurant au Poisson d'Argent, Le Port,  Le Mesnil en Vallée (Mauges-sur-Loire)

cliquez pour voir l’itinéraire
plan détaillé



En Espagne chez nos amis carlistes : Esteve fait chevalier de la Légitimité proscrite

Notre grand ami Esteve vient d'être fait chevalier de l'ordre royal de la Légitimité proscrite, le 4 novembre 2018 à Madrid. La décoration a pour  but de récompenser les personnes qui travaillent et méritent d'être un exemple pour la cause carliste et légitimiste. Esteve a eu l'immense joie de recevoir cette décoration des mains du prince dont il défend les droits.

Esteve fait chevalier de l'ordre royal de la Légitimité proscrite par S.A.R. Carlos Javier

Esteve et SA.R. Carlos Javier 

Médaille de l'ordre de la Légitimité proscrite

lundi 12 novembre 2018

L'abbé Martial de Savignac, curé de Vaiges

    Les éditions Les bons livres pour tous (49240 Avrillé - courriel editions@lesbonslivrespourtous.com), continuent à dénicher de merveilleux titres anciens destinés à être lus et à méditer en famille.  
     Elles vous proposent aujourd'hui un ouvrage consacré à Martial de Savignac, né au château des Vaux, paroisse de La Jonchère (Haute-Vienne), curé de Vaiges, dans le canton de Sainte-Suzanne (Mayenne), depuis le 19 septembre1786.
  Grace à "ses qualités naturelles", l'abbé de Savignac fut rapidement adopté par la population et ses confrères. Il accepta le serment mais "réserva expressément tout ce qui (concernait) la foi et la puissance de l'Eglise catholique apostolique et romaine". Il fut donc considéré comme réfractaire au serment ainsi que son vicaire, Louis-Michel Blaisot.
   Aucun intrus ne tiendra en place à Vaiges. Réfugié d'abord à Evron, l'abbé de Savignac revint s'installer à Vaiges en 1791 où il célébra la messe de minuit. Contraint de quitter de nouveau sa paroisse, il y revint bientôt se cacher, au milieu de ses paroissiens, rendant tous les services que l'on peut attendre d'un bon prêtre.      
 En août 1794, Jacques Bruneau de La Mérouzière (né à Brissarthe le 25 octobre 1772), dit Monsieur Jacques, un chouan "au regard mélancolique" dit un témoin, arriva à Viages avec  ses batailleurs. Il avait fait partie de la garde constitutionnelle de Louis XVI avec Henri de La Rochejaquelein, Dieusie, Guillaume de Sarrazin, Jean-Baptiste Martin plus tard Martin de Baudinière... Monsieur Jacques demanda à M. de Savignac de devenir l'aumônier de sa division afin de "maintenir ses hommes dans les pratiques religieuses".

Inauguration samedi dernier de la statue du cardinal Luçon à Maulévrier



Gerbe offerte par la Vendée Militaire en souvenir de la magnifique harangue prononcée par Mgr Luçon,
alors évêque de Belley, en l'église du Pin-en-Mauges à la mémoire de Jacques Cathelineau (1896)

Quelques membres de la Vendée Militaire autour de la statue
Dominique Lambert de La Douasnerie, Gérard-Marie Supiot, Henry Renoul et Michel Lefort

vendredi 9 novembre 2018

Samedi 10 novembre 2018, le cardinal Luçon (1842-1930) sera à l'honneur à Maulévrier

Le chanoine Luçon,
novembre 1885
   Le 10 novembre 2018, Maulévrier rendra hommage au plus célèbre de ses enfants, le cardinal Henri-Louis-Joseph Luçon.
  C'est, en effet, dans cette paroisse (petite patrie d'adoption de Nicolas Stofflet aux origines lorraines et arrivé seulement en 1787 chez M. de Colbert) que le futur cardinal naquit le 28 octobre 1842, à 8h du matin, de Louis-François Luçon, tisserand, et de Thérèse Gangné.
  Sa naissance fut déclarée le lendemain à la mairie de Maulévrier. On connaît sa prestigieuse destinée  sacerdotale, jusqu'au chandelier, c'est-à-dire une très haute position dans l'église.

  Rappelons, rapidement, l'itinéraire de ce prêtre remarqué, très jeune, pour sa dévotion et sa grande intelligence : après sa première communion, il fréquente le collège municipal de Cholet à partir de 1853, puis le petit séminaire Mongazon à Angers, enfin le grand séminaire de la même ville.
Il assura, durant deux années, au château de Boissière à Saint-Aubin-de-Baubigné, le préceptorat du fils du vicomte Jules de Chabot. Boissière étant l'un des temples de la Vénerie, l'abbé Luçon y apprit - péniblement - l'équitation et "les bonnes manières faites de bonhomie et de dignité, de simplicité et d'indulgence, propres aux personnes intelligentes et de bonne société". 

lundi 5 novembre 2018

Après L'Action française, Aspect de la France, et l'Action Française 2000, voici Le bien commun

cliquez pour vous abonner à cette revue
L'Action française 2000 avait cessé de paraître il y a quelques mois. Le bruit courrait qu'un nouveau journal verrait le jour au mois de décembre, c'est début novembre qu'il nous arrive sous un nouveau nom, cher aux royalistes : Le bien commun. Déposé ce matin dans la boite de la Vendée Militaire, nous avons juste eu le temps de parcourir ce mensuel. Mais déjà nous voulons vous montrer sa une de couverture illustrée d'un portrait de Charles Maurras (à lire l'intérieur le dossier Soyez Charlie!  consacré au maître de Martigues, " le plus grand tentateur de l'intelligence qui soit ").

A notre époque si "grise", Le bien commun nous arrive à point pour nous remonter le moral et "nous empêcher de désespérer de l'avenir de notre pays". Offrez-vous dès maintenant un abonnement à ce mensuel vraiment différent de la presse aux ordres. Il deviendra vite pour vous un fortifiant indispensable.

dimanche 4 novembre 2018

Danton, le maire de Troyes et les pierres de la Bastille

      Depuis longtemps, Gérard Mottot, l'un de nos amis et adhérents, rend de grands services à cette Petite Histoire dont le père ne fut pas Georges ou Gaston, mais Théodore Gosselin dit Lenotre.
   Gosselin étant "mon nom de contribuable" disait l'auteur de Vieilles maisons vieux papiers. Que fait Gérard? Il surveille tout ce qui lui paraît intéressant pour l'histoire de la Révolution et de la Vendée et autres sujets, comme l'histoire du patrimoine et de la monarchie... Puis il m'envoie ses fameux "découpis". Il sait que je les classe dans mes fichiers ou que je les publie sur le blog de la Vendée Militaire. Merci à lui. J'en profite pour remercier, évidemment, Nicole Stevens qui fait la même chose avec certains journaux nationaux. Bien entendu, j'invite et je remercie d'avance nos adhérents, demeurant en Bretagne, en Auvergne, dans le Midi ou en Polynésie... qui voudront bien se livrer à ce travail qui permet parfois des découvertes passionnantes.

jeudi 1 novembre 2018

Le cardinal Luçon honoré très prochainement dans sa petite patrie

Courrier de l'Ouest 1 novembre 2018
La statue sera inaugurée, le 10 novembre prochain. Nous vous en reparlerons.

Jean Raspail nous parle de la France des années 2050 et c'est effrayant !

QUAND LA PATRIE EST TRAHIE PAR LA REPUBLIQUE 

(par Jean Raspail)

J’ai tourné autour de ce thème comme un maître-chien mis en présence d’un colis piégé. Difficile de l’aborder de front sans qu’il vous explose à la figure. Il y a péril de mort civile. C’est pourtant l’interrogation capitale. J’ai hésité.
(Jean Raspail, écrivain, auteur du Camp des Saints)


mercredi 31 octobre 2018

Troisième séance de dédicace de Patrick Buisson pour la Vendée Militaire, le 30 octobre 2018

       Après les deux projections, organisées par la Vendée Militaire, du film de Patrick Buisson, Les Manants du roi, le 24 août dernier à Montjean-sur-Loire, l'auteur s'était livré à deux séances de dédicace de son livre La Grande histoire des guerres de Vendée. Nous étions si nombreux que nous avions manqué d'ouvrages. 
     Certains d'entre-vous nous avaient demandé de passer une nouvelle commande de livres auprès de l'éditeur et de les faire dédicacer par Patrick Buisson lors d'un prochain voyage en Anjou. Les ouvrages arrivés depuis plusieurs semaines à Ingrandes n'attendaient  plus que la venue de l'auteur pour orner ces livres d'une dédicace. 

       C'est hier que Patrick Buisson - homme très occupé comme chacun le sait - s'arrêta vers 17h00 au siège de la Vendée Militaire pour accomplir une troisième séance de signature qui dura près d'une heure. 
   La fin de l'après-midi fut consacrée à parler des guerres de Vendée, à regarder quelques livres dans la bibliothèque et à prendre une coupe auprès d'un feu de bois pétillant. Bref nous avons passé un excellent moment avec un auteur et cinéaste de grand talent dont la réputation n'est plus à faire.

   Nos amis de la Vendée Militaire qui ont commandé le livre, La grande histoire des guerres de Vendée, le recevront dans les prochains jours. 
  Merci pour votre patience et bonne lecture.

Dominique Lambert de La Douasnerie

vendredi 26 octobre 2018

Le prince Jean de France et le Patrimoine

Extrait de Royaliste n°1151, 7 octobre 2018

La Vendée Militaire à l'honneur sur le site Royal Artillerie

( Article extrait du site Royal Artillerie : https://royalartillerie.blogspot.com/2018/10/SM125.html )


           Savoir 125
C'est du trimestriel de l'association Vendée Militaire qu'il s'agit. 125ème livraison, ce n'est pas un perdreau de l'année et si je compte bien (il suffit de diviser par 4), cela fait plus de trente ans que ça dure. Qu'y a-t-il donc de spécial ou de particulier dans ce magazine chouan pour qu'il traverse contre vents et marées les péripéties politiques et sociales de notre beau pays ?
La réponse est dans la question : il ne perd pas de temps dans ce domaine de l'actualité fugace et s'en tient à la mémoire des hommes de son territoire, grands par la foi qui les a brûlés, grands par le sang qu'ils ont donné à défendre leur roi dans la tragédie révolutionnaire. Feuilleter ce numéro du dernier trimestre 2018 aide à respirer ; sans flagornerie, on dirait qu'il participe à sa façon à une élévation de l'âme, ce dont nous avons tous besoin dans notre quotidien "économique" et tristement banal : le prix des mutuelles va augmenter après le Diesel.
Royal-Artillerie vous propose de le lire ensemble :


Avant toute chose, je signale aux lecteurs que le papier est bon et glacé, l'iconographie fastueuse (ce qui économise la nôtre ici) et le rédactionnel de meilleure qualité que bien des articles de presse qui mangent sur l'Histoire. Et il y a cinquante-deux pages !
Le premier article nous présente Patrick Buisson, connu de tous depuis l'affaire de la prise de son dans le bureau de l'Elysée. Bien sûr il ne s'agit que de son travail sur les guerres de Vendée qui produira le film Les Manants du Roi mais la patte de M. de La Douasnerie nous dévoile l'homme autant sinon plus que l'ouvrage et de cela je suis content, même si la modestie explicitée du président de Vendée Militaire n'était pas nécessaire pour rehausser l'image qu'on se fait de Buisson, puits de science comme nous en avons quelques-uns sur étagères, je pense aussi à Alain de Benoist.
Aparté : la photo de La Chabotterie me rappelle qu'il y a de fameux concours de trompe de chasse en ce lieu. La régie me dit dans l'oreillette que "ça fait longtemps qu'on n'a pas entendu de vènerie sur Royal-Artillerie".

samedi 20 octobre 2018

Bravo Louis-Henri



A la Vendée Militaire, tout le monde connaît Louis-Henri pour sa gentillesse et son obligeance. Cet étudiant en droit a intégré  la réserve de la gendarmerie en avril 2016.
Le général de Morant, membre de notre association, lui servait de parrain lors de la remise de son diplôme. Louis-Henri a obtenu la Médaille de la protection du territoire Trident.
Toutes nos félicitations.
Louis-Henri et son parrain le général de Morant

Savoir n°125 (extraits)

Comme nous vous le disions hier soir, la dernière livraison de notre revue roule vers vous.
Voici quelques pages de ce numéro que vous pourrez bien lire chez vous.



Cliquez sur l'image pour consulter un extrait de notre revue Savoir n°125

vendredi 19 octobre 2018

Savoir est en route vers vous...


Le numéro 125 (le troisième de l'année) de notre revue Savoir a été expédié dans l'après-midi. 
Vous aurez d'autres informations concernant cette nouvelle livraison, 
particulièrement intéressante, dès demain. 
Vous pourrez ainsi lire quelques extraits, mais en attendant,
nous vous présentons la couverture.


lundi 8 octobre 2018

Reportage photographique de notre journée à Doué-la-Fontaine, le 6 octobre 2018


Passage de la Vendée Militaire à la Fosse-de-Tigné, la presse en parle ce matin

Courrier de l'Ouest, 8 octobre 2018

Le dernier Xavier Maudet est paru

Xavier Maudet, journaliste au Courrier de l'Ouest, historien du pays Mauléonnais, ajoute un ouvrage à sa bibliographie déjà bien fournie. L'auteur est devenu "le" spécialiste de Mauléon. Son dernier livre La Révolution française à Châtillon-sur-Sèvre. Les secrets d'une ville sacrifiée, est un maître ouvrage sur le sujet. Ce volume de 445 pages plaira à nos amis restés attachés à "l'érudition ancienne", loin des études bâclée que l'on nous propose, si souvent, aujourd'hui. Un livre à lire un crayon à la main et un paquet de fiches près de soi. Vous allez apprendre et beaucoup ! Un deuxième tome est prévu pour les prochains mois.

En vente aux Editions Claude Le Mastin, La Favrière - 79 250 Nueil-les-Aubiers, 445 p., 28 € 

vendredi 5 octobre 2018

journée du samedi 6 octobre 2018 : un dernier plan pour la route

Pour l'inauguration de la plaque commémorative suivie de la veillée, afin de ne pas perturber la circulation de la rue des arènes, nous irons nous garer à 50m, au parking de la rue de l’équipe. De là, nous rejoindrons à pied l'entrée des arènes.
D'avance merci de suivre le plan ci-dessous.


jeudi 4 octobre 2018

journée du samedi 6 octobre 2018 : plans précis pour 2 rendez-vous

voici le détail des rendez-vous de La Fosse de Tigné à 09h45 puis Nueil/Layon à  10h30.



N'hésitez pas à nous appeler en cas de doute. A samedi.