La journée vendéenne du 25 avril 2020 est reportée SINE DIE

mardi 31 mars 2020

Le rappel à Dieu de S.A.R. Marie-Thérèse de Bourbon-Parme

Marie-Thérèse de Bourbon-Parme
   Par notre ami et représentant à Paris, le comte Raoul du Réau, nous avons appris le retour à Dieu de S.A.R. Marie-Thérèse de Bourbon-Parme, terrassée à Paris, le jeudi 26 mars, par le Covid-19.
   La princesse âgée de 86 ans, était la fille de S.A.R. Xavier de Bourbon-Parme (1889-1977) et "de droit par la grâce de Dieu, duc de Parme et de Plaisance et états annexés" et de Marie-Madeleine-Yvonne de Bourbon, fille de Georges, titré comte de Lignières, et de Jeanne de Kerret.

On sait que le prince Alphonse Charles, chef de la maison de Bourbon, duc d'Anjou et de San Jaime, nomma son neveu par alliance, le prince Xavier de Bourbon Parme (père de Marie-Thérèse de Bourbon Parme), régent de la communion traditionaliste carliste par décret du 23 janvier 1936 (voyez P. Van Kerrebrouck, La maison de Bourbon, pp. 450 et s.). Pendant la seconde guerre mondiale, "le prince Xavier" s'engagea dans la résistance et fut déporté à Dachau. Il était le frère de l'impératrice Zita.

    La princesse Marie-Thérèse de Bourbon-Parme était aussi la sœur de S.A.R Sixte Henri de Bourbon, prince de Parme, né à Pau en 1940. Ce prince très attaché à la tradition, le plus proche par le sang et par l'esprit du comte de Chambord, fut, il y a quelques années, le président d'honneur  de la Vendée Militaire. Nous sommes toujours très heureux lorsque ce prince nous rejoint à l'une ou l'autre de nos manifestations. Ce fut encore le cas lors d'une journée, organisée récemment par notre cercle parisien, à la Chapelle Expiatoire.

La Vendée Militaire lui présente très respectueusement  ses sincères condoléances et l'assurance de ses prières.

D.L.

   Une messe pour le repos de l'âme de la princesse Marie-Thérèse de Bourbon-Parme sera célébrée, le jeudi 2 avril prochain, à Notre-Dame-des-Champs. En raison de l'ignoble Covid-19 qui sévit dans notre pays, la messe sera réservée aux proches de la famille. Notre ancien président d'honneur y participera. Nous serons en union de pensée avec lui.
Septembre 1993, inauguration de la restauration de la Croix des Martyrs à Saint-Pierre-Montlimart.
Au premier plan, Monseigneur et le maire de Saint-Pierre.

Monseigneur et le président de la Vendée Militaire à la Chapelle Expiatoire (Paris).

dimanche 22 mars 2020

La deuxième édition d'un spectacle sur la chouannerie dans le Haut-Anjou

Le spectacle nocturne et en plein air « Chouans du Haut-Anjou, en avant ! » prépare sa 2e édition prévue pour le 19 juin 2020 à Marigné. Près de 80 figurants, cavaliers et techniciens, feront revivre en une suite de tableaux l'histoire de ce pays entre Segré, Château-Gontier et Châteauneuf-sur-Sarthe, l'un des foyers les plus actifs et les plus méconnus de la Chouannerie. 
   
Le site retenu cette année se situera à la sortie de Marigné, sur la route de Daon (paroisse natale de l'abbé Bernier, personnage célèbre dans les Guerres de Vendée, mais aussi de Joseph-Juste Coquereau, chef chouan). L'espace plus vaste que celui de l'an dernier permettra de développer de nouvelles scènes et d'accueillir plus de public. Le spectacle s'achèvera par un feu d'artifice.

Les bénévoles sont les bienvenus, soit pour jouer sur scène, soit pour apporter leur aide en coulisse (contact : 06.84.39.73.66, ahpmarigne@gmail.com)

dimanche 15 mars 2020

Une petite merveille aux Editions de la Chouette de Vendée !

UNE SAGA CHABOT

    Véronique de Chabot-Tramecourt, princesse Murat, historienne bien connue des vendéens, vient de publier un merveilleux livre sur l'histoire d'une famille que nous aimons particulièrement, les Chabot. Pour porter son "petit dernier", l'ancienne élève de Pierre Goubert (1915-2012) auteur de Beauvais et le Beauvaisis de 1600 à 1730, a choisi cette fois l'éditrice La Chouette de Vendée qui, décidément, a pris son envol vers les sommets, s'installant confortablement en bonne place parmi les meilleurs éditeurs de l'Ouest. Bravo à elle !
    Véronique de Chabot-Tramecourt avait déjà publié une histoire de sa famille chez un éditeur local de l'Anjou. Pas très bien imprimé, il faut le reconnaître. Mais l'ouvrage ne manquait pas de saveur et fleurait bon l'ancien temps. Après Les maîtres, l'auteure avait évoqué les serviteurs dévoués de la famille et avait peint la vie patriarcale dans une grande maison chrétienne de la Vendée. Chacun des serviteurs était à sa place et participait aux peines et aux joies de la famille. Les maîtres restèrent fidèles à l'un et à l'autre, entendez à Dieu et au Roi, jusqu'en 1940, assure Véronique de Chabot-Tramecourt.

samedi 7 mars 2020

Enfin une bonne surprise ! Le roman de Gildard Guillaume : La Gourmette


    La littérature et la Vendée ne font pas toujours bon ménage. Tout le monde n'est pas Honoré de Balzac, Victor Hugo, Gérard de Nerval (Le marquis de Fayolle, terminé, on le sait, par EP Gorges et publié à Paris en 1856), Théophile Briant (Les Amazones de la Chouannerie), bien entendu Jules Barbey d'Aurevilly, Michel Ragon et quelques autres dont Jules Verne que j'allais oublier ainsi que Jean de La Varende et Raoul de Navery (Chiré a eu la bonne idée de rééditer sa trilogie sur la chouannerie).

     Beaucoup d'autres romans ou œuvrettes romanesques ont été publiés ces dernières années. Ils ont déjà quitté nos mémoires. Il n'en sera pas de même d'un livre dont je viens de terminer la lecture. Il s'agit de La Gourmette de Gildard Guillaume.
   Il est vrai que l'auteur n'est pas n'importe qui. Avocat honoraire, écrivain, administrateur de l'Institut Napoléon, auteur de plusieurs romans et essais historiques concernant la période 1780-1880, plus particulièrement La Révolution, le Consulat et le Premier Empire. Il a publié à L'Harmatan, chez Fayard et Albin Michel... Parmi une dizaine de livres citons : La Terreur blanche (2006), La Berline. Le retour de Varennes (2015)...

vendredi 6 mars 2020

Journée du 25 avril 2020 reportée


Chers amis et adhérents de la Vendée Militaire,

En raison de la situation sanitaire de notre pays, le comité de la Vendée Militaire a pris la décision, par principe de précaution et par soucis de la santé de nos adhérents, de reporter la journée prévue le 25 avril prochain.

Nous prions nos lecteurs de bien vouloir nous excuser pour cette décision. Il s'agit d'un cas de force majeure.

Profitons de ce repos forcé pour travailler sur notre sujet de prédilection. Savoir se termine - il sera encore très copieux - et contiendra des informations sur nos prochains rendez-vous.

Pensez à la Vendée, pensez-y toujours.

Vendée Militaire