Prochaine journée vendéenne le samedi 21 octobre 2017 dans la région de Cholet. Restauration d'une croix, pose de plaque commémorative, veillée vendéenne... Retenez dès à présent cette date.

jeudi 10 décembre 2015

Savoir et son "nouveau look" est sur le point de paraître : tout en couleur...

           Notre revue est maintenant chez l'imprimeur. Nous en prendrons livraison la semaine prochaine. Ce numéro est le 4° de l'année. Sa présentation est exceptionnelle car elle est complètement en couleur. Ceci va sans doute se pérenniser . Du moins nous l'espérons. Elle répond au souhait d'un bon nombre de nos adhérents.
            Numéro exceptionnel également par la qualité des collaborateurs de ce numéro 114 :
       Henry Renoul signe l'éditorial. Exercice qu'il accomplit régulièrement dans notre revue, pour la plus grande joie de nos lecteurs.
       Il n'est pas utile de présenter notre ami Reynald Secher. Il signe dans ce numéro un article intitulé : Du génocide au mémoricide. Reynald essaiera, dans la mesure de ses possibilités, de collaborer plus régulièrement à notre revue.
     Maurice Bedon, ancien conseiller général, et grand passionné de l'histoire de Chantonnay, publie une première et appétissante  brassée d'informations curieuses, avec sa chronique Les guerres de Vendée et les cartes postales. Une chronique tout simplement passionnante. Maurice signe également un autre article, Pro Memoria, destiné à tous les présidents d'associations vendéennes. Une collaboration avec Maurice qui n'est pas prête de s'arrêter.

   Le président de la Vendée Militaire, Dominique Lambert de La Douasnerie, ouvre sa nouvelle rubrique, Itinéraire du génocide, avec un important article très documenté sur le Champ des Martyrs du Marillais. Un acte génocidaire et mémoricidaire, puisque les fusillés ont été condamnés sans interrogatoire, sans jugement... Seuls quelques noms apparaissent dans les reconstitutions de l'état-civil et dans les demandes de pension de veuves de soldats de l'Armée catholique et royale d'Anjou. Heureusement, les archives républicaines donnent des informations incontestables sur les agissements du général Moulin l'aîné, frère d'un autre Moulin qui se suicida lors de l'entrée des vendéens à Cholet le 8 février 1794, et du général Maximin Legros.
     D'autre part la terre du Champ des Martyrs  a livré ses secrets en 1949. L'archéologie confirma donc la vox populi. Dominique Lambert s'attarde sur le fameux vitrail de Bordereau rappelant le massacre du 25 mars 1794. Il met en lumière certains détails de cette œuvre. Il explique, par exemple, la présence de Joseph Bara dans ce vitrail.

Les 40 ans de la Vendée Militaire !
        A l'occasion du quarantième anniversaire de la création  de la Vendée Militaire et de la présidence de Dominique Lambert, l'association annonce de nombreuses manifestations pour 2016.  La première aura lieu le 27 février prochain autour de Stofflet, le personnage fétiche du président de la Vendée Militaire, et la dernière en octobre prochain en Loire-Atlantique. Entre temps l'association rappellera le souvenir de deux autres généraux vendéens. Elle annonce plusieurs veillées et promenades vendéennes et une très belle surprise. Mais "pas de bruit ! Chut...", disait le célèbre François Cougnon.

cliquez sur l'image pour feuilleter un extrait de notre revue
Cliquez sur l'image pour feuilleter un extrait de notre revue Savoir 114

 Vendée Militaire

1 commentaire:

  1. On entend souvent dire que l'association << Vendée Militaire >> devient de plus en plus celle qui respecte le mieux l'âme vendéenne et assure le plus efficacement la préservation de la Mémoire.Je viens tout juste de recevoir la revue trimestrielle et je m'aperçois avec beaucoup de plaisir que << Savoir >> tend à s'installer dans cette position privilégiée.

    RépondreSupprimer