Notez le 5 octobre 2019 dans vos agendas, date de notre prochaine journée vendéenne.

vendredi 9 novembre 2018

Samedi 10 novembre 2018, le cardinal Luçon (1842-1930) sera à l'honneur à Maulévrier

Le chanoine Luçon,
novembre 1885
   Le 10 novembre 2018, Maulévrier rendra hommage au plus célèbre de ses enfants, le cardinal Henri-Louis-Joseph Luçon.
  C'est, en effet, dans cette paroisse (petite patrie d'adoption de Nicolas Stofflet aux origines lorraines et arrivé seulement en 1787 chez M. de Colbert) que le futur cardinal naquit le 28 octobre 1842, à 8h du matin, de Louis-François Luçon, tisserand, et de Thérèse Gangné.
  Sa naissance fut déclarée le lendemain à la mairie de Maulévrier. On connaît sa prestigieuse destinée  sacerdotale, jusqu'au chandelier, c'est-à-dire une très haute position dans l'église.

  Rappelons, rapidement, l'itinéraire de ce prêtre remarqué, très jeune, pour sa dévotion et sa grande intelligence : après sa première communion, il fréquente le collège municipal de Cholet à partir de 1853, puis le petit séminaire Mongazon à Angers, enfin le grand séminaire de la même ville.
Il assura, durant deux années, au château de Boissière à Saint-Aubin-de-Baubigné, le préceptorat du fils du vicomte Jules de Chabot. Boissière étant l'un des temples de la Vénerie, l'abbé Luçon y apprit - péniblement - l'équitation et "les bonnes manières faites de bonhomie et de dignité, de simplicité et d'indulgence, propres aux personnes intelligentes et de bonne société". 

  Ordonné prêtre le 23 décembre1865, il fut nommé, à l'été 1866, vicaire à Saint-Lambert-du-Lattay. C'est durant cette période qu'il rencontra le P. Yves de Kersabiec (château de La Chauvelliière) et le comte de Quatrebarbes (1803-1871), le célèbre châtelain de Chanzeaux.

Mgr Freppel envoya l'abbé Luçon à Angers suivre les cours de son école de théologie (récemment fondée) puis à Rome pour y prendre les grades de docteur en théologie et en droit canonique. Le même évêque le fit nommer, en même temps, chapelain à Saint-Louis-des-Français. Doublement gradé, l'abbé Louis Luçon fut nommé à la Faculté libre de droit pour y enseigner la même science.

Le 8 décembre 1875, il fut nommé "desservant" de La Jubaudière et installé le 15 décembre suivant.
 Il fut témoin du "crochetage" de l'abbaye de Bellefontaine toute proche (1880). Toute la population de la région se mobilisa contre l'expulsion des moines.
 En octobre 1883, l'abbé Luçon fut nommé curé de Notre-Damé de Cholet. Il fut installé par Mgr Freppel le 29 novembre suivant.
A droite le cardinal Luçon,
à gauche l'abbé Gaultier,
curé de La Jubaudière
1913
Son souvenir est encore bien vivace dans cette paroisse. Il deviendra, contre son gré, évêque de Bellay en 1887, archevêque de Reims en 1906 et cardinal en 1907.

La guerre de 1914-1918, les bombardements de Reims, la dévastation de la cathédrale et de son diocèse au cours des batailles de Champagne, furent de cruelles et pénibles épreuves pour le cardinal Luçon. Sa bonté et son courage, durant cette période, lui valurent une grande popularité.

Il meurt le 28 mai 1930.

On sait que Mgr Luçon revenait très souvent en Anjou, particulièrement à Maulévrier où il se rendait chaque année sur la tombe de ses parents. Il est important de rappeler qu'il prononça, le 13 octobre 1896, une superbe harangue à l'occasion de l'inauguration du monument de Jacques Cathelineau, de son fils et de son petit-fils, en l'église du Pin-en-Mauges. Il s'écria : "Un Vendéen, c'est un Français toujours fidèle à sa foi de chrétien et dévoué jusqu'à la mort à son Dieu et à son pays". 

  La journée du 10 novembre 2018, présidée par trois évêques, est organisée par l'association du cardinal Luçon, que préside notre ami et adhérent, le très dynamique Patrice Lefort, l'homme le mieux renseigné sur le bâti de Maulévrier. On imagine mal le travail accompli par Patrice sur l'histoire de cette commune et de son patrimoine. N'oublions pas son frère Michel, attelé à un important travail de recherche sur l'histoire de Cholet.
Pour ce dernier, voyez l'article que lui a consacré Gabriel Boussonnière dans le Courrier de l'Ouest du 29 mai 2018 (édition de Cholet).

Venez nombreux à Maulévrier, pour assister à la journée du cardinal Luçon. Elle restera dans les annales de l'histoire de cette paroisse.

La journée débute à 9h30 par la messe pontificale en l'église de Maulévrier.
A 11h00, inauguration du mémorial de la statue du cardinal Luçon.
La cérémonie se clôturera par le verre de l'amitié, offert par la municipalité à la salle des fêtes de Maulévrier.

D.L.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire