Le numéro 127 de Savoir chez vous d'ici une dizaine de jours...

mardi 20 novembre 2018

Un mémorialiste de l'affaire de Quiberon réédité

   Voici un "reprint" qui nous avait échappé. Une vieille maison d'éditions, Lacour-Ollé, depuis 1791 de père en fils, domiciliée à Nîmes (25, Bd amiral Courbet, 30000 Nîmes), vient de rééditer un ouvrage du comte de *** : Mémoires pour servir à l'histoire de la guerre de la Vendée, publié à Paris en 1806.
    La couverture de l'édition originale ne porte pas de nom d'éditeur, mais on peut y lire en bas  : A Paris, à la Maison de la commission en librairie, rue Saint-André-des-Arts, n°39.
   Qui était ce mystérieux comte de *** ?
   Antoine-Alexandre Barbier l'a identifié, s'appuyant sur le comte Joseph de Puisaye (Mémoires qui pourront servir l'histoire du parti royaliste français durant la dernière guerre, t.VI, 1807 et 1808, pp. 40 et 41, note - Réédition avec une préface de Maurice Hutt et André Couillard, Rennes, La Découvrance, 1999), comme étant Anne-Joseph Le Prestre, comte de Vauban, né à Dijon, le 10 mars 1754. (J.-M. Guérard, Les supercheries littéraires, 2ème ed., Paris, 1869, coll.771).
    Il y eut au moins cinq éditions de ce livre. La dernière, en 1941, fut publiée aux Editions aux Armes de France, 3, rue Aubert à Paris, avec une préface de Louis Thomas (1885-1962), l'époux de la mezzo-soprano, Raymonde Delaunois. Cette dernière édition parut avec le titre suivant : Quiberon. Mémoires pour servir à l'histoire de la guerre de la Vendée.

     Ce texte de Vauban est intéressant mais sujet à caution. En effet, on a dit, raconte Louis Thomas, "que le texte des Mémoires du comte de Vauban a été remanié par Alphonse de Beauchamp, d'après les instructions de la police impériale, de façon à brouiller Vauban avec les royalistes et surtout de façon à démonétiser davantage le comte d'Artois".

   Vauban se rendit d'abord à l'armée des princes à Coblence, puis en Russie, enfin en Angleterre, d'où il partit avec l'armée des émigrés pour la désastreuse expédition de Quiberon.
    Voyez aussi Alfred Fierro, Bibliographies critiques des mémoires sur la Révolution, écrits ou traduits en français, Service des travaux historiques de la ville de Paris, 1988, p.443).

En vente auprès de l'éditeur au prix de 30 euros.

DL

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire