27 juillet 2019 : journée vendéenne à Maulévrier autour du général Stofflet. Venez nombreux

dimanche 17 septembre 2017

Dans le Courrier de l'Ouest de ce jour, deux articles concernant la Terreur en Vendée angevine

Courrier de l'Ouest 18 septembre 2017

Le tableau qui illustre cet article, n'a absolument rien à voir avec l'incendie de Cholet. Ce tableau représente les vendéens entrant dans la ville de Dol et mettant le feu à l'arbre de la Liberté.


Courrier de l'Ouest 18 septembre 2017
Dans l'article du Courrier de l'Ouest de ce jour (voyez ci-dessus), on nous parle d'un survivant de l'horrible massacre du 5 février que l'auteur appelle François P.... On ajoute que celui-ci sera  "le père de celui qui porta le prénom de Napoléon en 1858. Cette famille viendra par la suite s'installer à Roussay ". Effectivement, le 14 octobre 1858, d'après le registre de l'état civil de Roussay, naquit Napoléon-Louis-Gérome (sic) Plouet, fils de Baptiste Plouet, (et non pas François P), maçon, âgé de quarante-cinq ans, et de Julie Frère. Or, si le père avait 45 ans en 1855, il était donc né en 1803. De toute évidence il ne pouvait pas être le survivant du massacre du 5 février 1794. Ce François P(louet), le rescapé, était peut-être le grand-père de Napoléon Plouet.

D.L.
Naissance de Napoléon Louis Gérome (sic) Plouet à Roussay, le 14 octobre1858


1 commentaire:

  1. Bonjour, nous sommes des descendants de Napoléon Plouet et nous sommes tombés par hasard sur votre article. Il se trouve que nous possédons un arbre généalogique remontant au-delà de cette époque et que nous pouvons confirmer vos informations. Napoléon Plouet né en 1858 était le fils de Jean-Baptiste Plouet né en 1813 et de Julie Lefrère et le petit-fils de François Pellouet (le nom de famille ayant varié).
    Merci pour votre article.

    RépondreSupprimer